Appelez-nous
64px_calendar-date-2
Punaise de lit

Comment détecter les punaises de lit et s’en débarrasser ?

Comment détecter les punaises de lit et s’en débarrasser ?

Appelez-nous au 01 80 91 47 21

Prenez rendez-vous en ligne en quelques clics

La punaise de lit avait disparu de nos maisons depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale mais elle fait un retour remarqué en Europe et notamment en France depuis une vingtaine d'années. Aujourd'hui, personne n'est à l'abri d'une infestation. En effet, tous les logements qu'ils soient anciens, récents, vétustes, flambant neufs, en ville ou en campagnes, sont potentiellement concernés par ce fléau. Dans cet article nous décryptons ce phénomène préoccupant et vous donnons les éléments clés qui permettront de mettre en œuvre une stratégie efficace qui viendra mettre fin à une éventuelle infestation. En quoi la punaise de lit est-elle un redoutable nuisible ? Comment envahit-elle nos maisons et un grand nombre de lieux publics ? Comment déceler sa présence chez soi et comment se débarrasser de ce redoutable petit insecte de manière pérenne ? Quelles sont les méthodes qui marchent ? Qui paye les frais de détection et de traitement lorsqu'on est locataire ? Autant de questions fondamentales et cruciales auxquelles il convient impérativement de répondre pour quiconque se retrouve confronté à une infestation de punaises de lit.

Fiche d'identité de la punaise de lit

La punaise de lit est un petit insecte de quatre à huit millimètres de long de la famille des hémiptères (étymologiquement "moitié" et "aile" »). La "punaise de lit" et la "puce de lit" désignent le même insecte : il s'agit du Cimex lectularius, un parasite de l'homme redouté depuis l'Antiquité pour ses piqûres et son impressionnante capacité à se reproduire et à envahir les espaces de vie humains. C'est un parasite hématophage, cela signifie qu'il se nourrit exclusivement de sang. La punaise de lit est un animal nocturne qui profite du sommeil des dormeurs pour venir prélever plusieurs fois par nuit (grâce à son appareil piqueur que l'on appelle le "rostre") le sang de ses victimes. Elle se cache ensuite quelques jours pour digérer son repas avant de revenir prélever un nouveau repas de sang. Contrairement à ce que l'on peut croire, la punaise de lit ne vole ni ne saute, elle marche. C'est un insecte que l'on dit "domestiqué", car il vit uniquement dans les logements où vivent des êtres humains. On ne trouve donc pas de puce de lit dans la nature à l'extérieur.

Reproduction

Une femelle adulte pond tous les jours entre trois et cinq œufs si bien qu'en six mois la population de punaises générée par une seule femelle de départ peut s'élever à 30 000 individus. L'œuf va éclore au bout de 5 à 7 jours. Dès sa naissance, la petite punaise de lit se nourrit exclusivement de sang et commence donc à piquer ses hôtes si elle en trouve à proximité. Avant de devenir adulte, la punaise de lit va passer par cinq stades, tous conditionnés intimement par une piqûre autrement dit par l'ingestion d'un repas de sang humain. Concernant la rapidité de reproduction de cet insecte, il est intéressant de savoir que la femelle dispose, une fois fécondée par un mâle, de ce que l'on nomme une spermathèque. C'est une réserve de sperme dans laquelle la femelle vient piocher, chaque jour, les spermatozoïdes dont elle a besoin pour féconder ses ovules. Autrement dit, cette réserve lui permet d'être autonome et de s'auto-féconder toute seule sans avoir besoin du concours d'un mâle. Le processus de fécondation de la punaise de lit femelle par le mâle est relativement rare chez les insectes. Au moment de l'accouplement, le mâle vient performer la zone de l'abdomen de la femelle et y injecte directement ses spermatozoïdes. Ce procédé conduit parfois au décès de la femelle inséminée, car la perforation peut être la cause d'infections. 

Le cycle de vie d'une punaise de lit

L'œuf

La punaise de lit passe par différents stades avant d'atteindre sa maturité sexuelle. Elle se présente tout d'abord sous la forme d'un petit œuf (au sein d'une grappe d'œufs). L'œuf arrive à maturité environ 7 à 14 jours après la ponte.

La nymphe

Ensuite, une fois sortie de l'œuf, la jeune punaise est une "nymphe", c'est-à-dire un jeune adulte de petite taille (entre deux et cinq millimètres de long). En un mois environ, la jeune punaise de lit va muer cinq fois avant de devenir un adulte capable de se reproduire.

Espérance de vie et diapause chez la punaise de lit

Si la température baisse la punaise se met en état de "diapause". C'est-à-dire qu'elle se met en état de veille. Ses fonctions métaboliques sont alors baissées au minimum. De même, si elle ne trouve pas de nourriture, son organisme est capable d'attendre une année entière sans mourir. En fonction de ses conditions de vie et de l'accès à la nourriture dont elle dispose, la punaise de lit peut vivre entre six mois et deux ans.

Grand retour de la punaise de lit en Europe et en France : décryptage

Punaise de lit et DDT

La punaise de lit envahissait déjà les maisons de nos grands-parents. C'est suite à la Seconde Guerre Mondiale que la punaise a, pour un temps, été éradiquée avec l'utilisation du DDT (dichloro-diphényle-trichloro-éthan) un insecticide très puissant. Découvert en 1939 par Paul Hermann Müller, le DDT se présente sous forme de cristaux blancs qui tuent immédiatement les insectes. Son utilisation a permis d'éradiquer massivement les moustiques qui transmettaient le paludisme, mais aussi les poux et les punaises de lit. Le DTT permettait de traiter une maison pendant un an et d'éradiquer tous les insectes domestiques classiques comme les blattes, les punaises de lit, les fourmis... Hélas, l'utilisation abusive de cette molécule dans le monde entier finit par avoir des répercutions sur la biodiversité et sur l'environnement. C'est pourquoi en 1972 l'Organisation Mondiale de la Santé a demandé son interdiction.

Pourquoi la punaise de lit a-t-elle refait son apparition au début des années 2000 ?

La réapparition de la punaise de lit dans les années 1990 n'est pas seulement liée à l'interdiction du DDT. En effet, à la fin du 20ème siècle les échanges internationaux et les mouvements de populations (notamment avec l'explosion du tourisme) ont favorisé la propagation des punaises de lit dans les grandes villes du globe et notamment en France, première destination du tourisme mondial. Depuis un grand nombre d'insecticides différents sont utilisés pour venir à bout des colonies de punaises de lit. Hélas, certains individus ont développé des résistances aux insecticides et il devient alors très complexe de les éradiquer. Les solutions chimiques sont donc mises de côté à la faveur de traitements plus naturels. L'avenir des traitements contre les puces de lit n'est pas dans le domaine de la chimie parce que d'une part les insectes deviennent résistants et d'autre part parce que les normes européennes sont de plus en plus strictes et restrictives. Dans tous les cas, ne cherchez pas à traiter seul l'infestation en achetant des produits insecticides vendus dans le commerce. Ces produits ne feront que déplacer les punaises de lit dans une autre pièce voire même chez vos voisins de pallier.

Comment la punaise de lit arrive-t-elle chez vous ?

L'infestation est-elle liée à un manque d'hygiène ?

La question est légitime et nombreux sont ceux qui n'osent pas parler de leur problème de punaise de lit par honte et méconnaissance de cet insecte. En réalité, la présence de l'insecte hématophage n'est aucunement lié à un manque d'hygiène ou à la vétusté d'un bâtiment. La punaise de lit est un insecte domestique qui se plaît et prolifère dans tout type de local dès l'instant où il y trouve une source de nourriture satisfaisante : du sang humain. Il est très important de tordre le cou à cette idée reçue fréquente. L'infestation par des puces de lit ne doit jamais être honteuse pour ceux qui la subissent.

Infestation du voisinage ou du quartier

La punaise de lit ne se déplace que très peu et vit exclusivement à proximité d'une source satisfaisante de nourriture. Voilà pourquoi il arrive qu'elle migre d'un appartement à un autre. L'infestation de logements voisins est souvent la source de contamination d'une habitation. A cet égard nous rappelons qu'il est toujours intéressant de mener une petite enquête de voisinage en cas de détection de punaise de lit afin de traiter l'ensemble du bâtiment (ou du quartier) concerné sans quoi le traitement mis en œuvre ne serait que peu efficace.

Mobiliers et objets trouvés ou achetés dans des brocantes

La mode est au recyclage et à la récupération d'objets, de vêtements, de meubles et de bibelots. La circulation de ces objets peut être la cause de l'introduction de la punaise de lit dans un logement. Attention donc aux objets trouvés dans la rue ou acheté dans les vide-greniers. Inspectez-les minutieusement.

Hôtels, lieux publics et transports en communs

La punaise de lit se déplace généralement en même temps que ses hôtes, ainsi, elle se glisse dans les poches, les valises, les sacs à mains, dans les transports en communs, les lieux publics, les hôtels, les salles de cinémas et les fauteuils des salles d'attente.

Comment détecter la punaise de lit ?

Les piqûres

La punaise de lit est un insecte très discret avec lequel on peut cohabiter bien malgré soi sans s'en rendre compte. La piqûre est totalement indolore sur le moment, c'est ensuite que la démangeaison se fait ressentir, car elle provoque une réaction inflammatoire au niveau de la peau. La piqûre est souvent ce qui alerte. On dit qu'habituellement la puce de lit provoque deux à trois piqûres alignées. Attention, on peut la confondre avec la piqûre de la puce qui procède de la même manière. La réaction à la piqûre de la punaise de lit est variable d'un individu à un autre. Certaines personnes ne réagissent absolument pas aux piqûres alors que d'autres développent boutons et rougeurs au niveau de la peau. Enfin, notez que ces insectes piquent le plus habituellement les zones du corps du dormeur qui ne sont pas couvertes, souvent les bras, le cou, le dos et les jambes.

Les déjections des punaises de lit

Les déjections des punaises de lit sont de tous petits points marrons que l'on observe dans le lit, sur le matelas ou le sommier. En somme à tous les endroits où séjourne et évolue cet insecte. Généralement, la punaise de lit produit ses déjections immédiatement après avoir piqué. On pourra donc observer les crottes sur les draps à proximité du dormeur... Les déjections sont responsables de nombreuses taches sur les draps et sur les matelas. Pour les éliminer, il faudra procéder à un nettoyage minutieux à haute température, car elles sont souvent délicates à enlever totalement. Enfin, les déjections de ces insectes, surtout si elles sont nombreuses, provoquent une odeur très caractéristique que certaines personnes définissent comme nauséabonde voire "sucrée".

Les œufs des punaises de lit

Les œufs de la punaise ont la particularité de former des grappes très caractéristiques. Ils ne sont pas plus gros qu'une tête d'épingle et sont de couleur blanche (parfois jaunâtre). On les reconnaît à coup sûr en les touchant, car ils sont très collants. Cette caractéristique permet à la femelle de venir pondre ses œufs dans les plus petits recoins des meubles, du plancher ou du lit. La femelle prendra toujours soin de pondre ses œufs dans un lieu sûr et difficile d'accès. La femelle cache ses œufs afin de les protéger tout au long de leur maturation. La détection des œufs demande donc une concentration toute particulière et un sens de l'observation aiguisé.

Des traces de sang suspectes dans les draps

Enfin, parmi les éléments qui témoignent de la présence de l'insecte chez toi et notamment dans sa literie, il y a la trace de sang séchée. La punaise se nourrissant du sang des dormeurs, il arrive fréquemment que certains individus rassasiés se fassent écraser par les corps de leurs victimes lorsqu'elles changent de position durant leur sommeil. On observe alors d'étonnantes traînées sanguinolentes dans ses draps.

Quand et où observer les punaises de lit ?

Les punaises de lit ne sont pas faciles à apercevoir, car elles ne sortent la nuit quand tout le monde dort... Elles se cachent de la lumière et s'installent donc dans des endroits sombres et difficilement accessibles de la maison. On repère habituellement les déjections et les œufs des punaises de lit au niveau de la literie : latte du sommier, cordon du matelas, coutures du matelas, plinthes et mobilier à proximité du lit comme la table de nuit ou canapé par exemple. Il faudra aussi vérifier la tête du lit ou cadre de lit s'il en a un car les punaises peuvent aussi s'y loger. Cependant, il est possible d'observer l'insecte lui-même. Avec une longueur de 4 à 8 millimètres, on la voit à l'œil nu. De forme ovale, la couleur de son corps est brunâtre, parfois rougeâtre, surtout si son abdomen est rempli d'un repas de sang fraîchement ingéré.

Punaise de lit et santé

La punaise transmet-elle des maladies à l'homme?

On a coutume de dire que la punaise de lit ne représente pas de danger pour l'homme, car elle ne transmet pas de maladie lorsqu'elle pique. Cependant, l'impact psychologique de la présence de l'insecte peut être très fort chez certaines personnes. La nuit, lorsque l'on dort, nous sommes très vulnérables et nous avons besoin de nous sentir en sécurité. La présence de ce nuisible au sein même de sa literie est très déstabilisante et angoissante chez certains individus qui peuvent développer de la nervosité, des insomnies, et même des crises d'angoisse.

Comment calmer les piqûres ?

Pour calmer les démangeaisons liées aux piqûres de la punaise on peut utiliser des crèmes apaisantes vendues en pharmacie notamment celles qui contiennent de la calamine. Il est également intéressant d'appliquer du vinaigre blanc ou du vinaigre de cidre directement sur les lésions. Dans tous les cas, il faudra éviter tant que faire se peut de se gratter afin de ne pas intensifier la démangeaison. Nettoyer chaque bouton avec un coton imbibé d'un désinfectant doux est une bonne idée. Cela évitera la surinfection de la zone piquée.

Surinfections cutanées et piqûres

En outre, si la punaise ne transmet pas de maladie à proprement parler, l'insecte peut indirectement provoquer de graves infections cutanées. En effet, certaines personnes développent ce que l'on nomme des "réactions bulleuses" sur la peau (plaies avec des cloques sur le dessus) associées à des surinfections cutanées dues à de nombreux épisodes de grattages intenses. Il est recommandé de consulter un médecin généraliste ou un dermatologue si les piqûres génèrent des réactions cutanées, des gonflements de la peau, des allergies, des zones infectées sur la peau.

Traitements contre la punaise de lit

Il existe de nombreux moyens de traiter un logement ou un bâtiment infesté par la puce de lit. Des traitements chimiques sont vendus dans le commerce à destination des particuliers. Nous les déconseillons vivement. Inefficaces, ils ne font que retarder la mise en œuvre d'un traitement professionnel. Dans le traitement contre cet insecte chaque minute compte, il faudra donc toujours agir très vite en cas d'infestation avérée. Suite à l'inspection minutieuse du lieu à traiter le professionnel mettra en œuvre une combinaison de traitements adaptée spécifiquement à la situation (traitement chimiques et/ou mécanique et/ou traitement par la chaleur ou le froid). Il n'y a donc pas de traitement "miracle" qui s'adapte à tous les cas de figure. Faites impérativement confiance à un professionnel.

Diagnostic professionnel avant traitement

Le professionnel devra mettre en place un diagnostic précis avant d'intervenir. Il devra délimiter les contours de l'infestation : ampleur de l'infestation et surface totale à traiter. En fonction de cette étude préalable, un traitement adapté sera proposé, validé par le client puis mis en place. Tous les traitements ne sont pas adaptés à tous les cas de figure. Seuls les professionnels savent adopter le bon traitement, au bon endroit et dans les bonnes proportions.

Conduite à tenir avant tout traitement

Avant de mettre en place un traitement, il pourra être intéressant de commencer par laver l'ensemble des draps, taies d'oreillers, couvre-lits, vêtements, rideaux à une température de 60 °C minimum.

Traitements chimiques professionnels

Comme nous le disions plus haut les traitements chimiques non-professionnels sont onéreux et inutiles. On se tournera donc vers un professionnel de la désinsectisation pour éradiquer la punaise de lit de son logement. Il existe trois grands types de traitements chimiques. Dans tous les cas, le professionnel est tenu de vous informer du protocole de traitement à mettre en place (nettoyage minutieux de la pièce, retrait des vêtements, des meubles, temps de pause du produit, etc.).

Traitement par fumigène

L'avantage principal de ce traitement est sa redoutable efficacité. Il est également peu coûteux. En revanche, il laisse une odeur assez désagréable.

Traitement par pulvérisation

Ce traitement consiste comme son nom l'indique à pulvériser à basse pression un insecticide dans la (ou les) pièce(s) à traiter à l'aide d'une machine que l'on appelle "pulvérisateur".

Traitement par atomisation

Le traitement nécessite l'usage d'un atomiseur qui diffuse un mélange d'insecticide et d'eau.

Dioxyde de silicium (ou terre de Diatomée)

Ce produit n'est pas un insecticide chimique, mais un insecticide dit "naturel" qui agit de manière mécanique. Le dioxyde de silicium, c'est une poudre blanche qui ressemble à de la farine qui est en réalité composée de microscopiques squelettes d'algues. Ces derniers se collent à la carapace de la punaise de lit, la fragilisent et conduisent au décès de l'insecte par déshydratation. Il faudra répandre le produit dans les lieux de prédilection de l'insecte, c'est-à-dire au niveau du lit (sommier, pieds du lit, matelas, table de nuit et entre les lattes du plancher de la chambre infestée). Ce produit est à manier avec beaucoup de précautions, car il peut avoir des effets sur les poumons des individus qui le manipulent.

Traitement par la chaleur

Les professionnels disposent de machines qui diffusent de la vapeur à très haute température. Idéalement, une vapeur à 120 °C permet d'éliminer les punaises et leurs œufs. On peut aussi traiter les meubles et les objets infestés en les exposant à une température constante de 52 degrés pendant une heure environ.

Traitement par le froid

De même, le froid peut être très efficace. La punaise meurt lorsqu'elle est exposée à une température de -18 degrés pendant environ 72 heures. Un traitement redoutablement efficace. Qu'il s'agisse d'un traitement par le chaud ou par le froid ces traitements présentent l'intérêt d'être parfaitement biologiques.

Prévention contre la punaise de lit

Des formations pour les hôteliers et autres professionnels

Il existe des formations destinées aux femmes de chambre des hôtels ou au personnel de nettoyage des cinémas et des lieux publics par exemple afin qu'ils soient en mesure de détecter au plus vite la moindre présence de puces de lit. Cela permet d'éviter l'infestation complète de l'établissement. Si une chambre abrite des punaises de lit alors il faudra impérativement changer le sac de l'aspirateur qui a servi à nettoyer la pièce. De même toute la longueur du tuyau sera nettoyée soigneusement avec de l'eau chaude. On peut aussi faire venir régulièrement un chien détecteur de punaises de lit dans son établissement afin qu'il détecte au plus tôt la présence du nuisible.

Détection canine

Pour faire de la prévention et détecter la moindre punaise de lit dans un hôtel ou un appartement, on peut solliciter les services d'une société qui fait appel à des chiens spécifiquement dressés pour les débusquer. Ce sont les méthodes classiquement utilisées dans la détection d'explosifs ou de stupéfiants qui sont adoptées dans le cadre de la recherche canine des punaises de lit. Cette méthode de détection est très efficace, on estime qu'elle est efficace dans près de 95 % des cas.

Qui paye le traitement contre la punaise de lit

La question du coût que représente le traitement mis en œuvre par des professionnels de la désinsectisation est fondamentale et cruciale dans ce dossier consacré aux punaises de lit. La Loi Elan prévoit que le propriétaire d'un logement doit mettre en location un lieu de vie décent, exempt de toute infestation de nuisible comme les cafards, les rats et les punaises de lit. En théorie, le propriétaire est donc en charge du paiement du traitement. En pratique, il est bien souvent fastidieux et compliqué pour le locataire de prouver la présence de la colonie de punaises avant son emménagement dans le logement qu'il loue. La facture est donc souvent réglée par le locataire qui est alors considéré comme responsable de l'introduction de l'insecte dans le logement. Nous conseillons donc vivement à toutes les personnes qui louent leur logement et notamment dans les grandes villes comme Paris dont on sait que de nombreuses zones sont particulièrement infestées, d'inspecter scrupuleusement toutes les pièces de l'habitation afin de détecter la moindre trace de punaise de lit avant la signature du bail.

Trouver un exterminateur dans votre département

Go to top of page